La mémoire cerveau

D’après les professionnels de la santé, la mémoire serait semblable à un muscle. Pour l’améliorer, il faut l’entraîner. Celle-ci permet d’apprendre et de retenir les choses au cours d’une vie. Quelques exercices permettent d’entraîner sa mémoire, et même, de l’optimiser. Découvrez quelques exercices de mémorisation.

Comment entraîner sa mémoire ?

Les exercices de mémorisation à connaître
Il est tout à fait possible d’améliorer sa mémoire par le biais de différents exercices. Ces derniers sont relativement simples à exécuter, et ce, n’importe quand. D’après des études scientifiques, notre capacité à retenir les choses peut s’améliorer. Il suffit de le vouloir et de s’en donner les moyens pour voir avoir une mémoire d’enfer.

Exercice n°1 : se remémorer des souvenirs

Ce premier exercice consiste à se remémorer de certains souvenirs plus ou moins récents. Pour ce faire, fermez les yeux remémorez-vous où vous étiez et ce que vous faisiez il y a une heure. Puis, posez-vous les questions suivantes :

  • Qu‘étiez-vous en train de faire ?
  • Étiez-vous accompagné ?
  • Si oui, quelle était sa tenue ?
  • Qu’avez-vous fait ?

Une fois que vous avez répondu à cette série de questions, visualisez dans votre tête le dernier repas que vous avez pris. Ensuite, essayer de vous rappeler ce que vous avez fait la veille. Posez-vous les questions suivantes :

  • Avec qui étiez-vous ?
  • Avez-vous croisé quelqu’un ?
  • Si oui, souvenez-vous de son visage.

De manière générale, remonter dans le temps est un exercice efficace pour entraîner sa mémoire. Ce type d’exercice permet non seulement de se souvenir des informations, mais aussi, de stimuler sa mémoire.

Exercice n°2 : se rappeler d’une liste de courses

L’exercice, qui consiste à se rappeler de tous les ingrédients d’une liste de course, fait partie des exercices incontournables pour entraîner sa mémoire. Pour ce faire, il faudra associer chaque ingrédient à un objet. Le but est de visualiser le plus d’objets dans sa tête que possible. Il s’agit d’une manière originale pour se souvenir d’une liste de course. L’association des objets à plusieurs scénarios pour les lier entre eux rendra cet exercice d’autant plus difficile.

Exercice n°3 : la visualisation

La technique qui consiste à visualiser des objets dans sa tête est une très bonne manière d’optimiser sa capacité à retenir les choses. Pour ce faire, voici les différentes étapes à suivre dans le cadre de cet exercice :

  • Tout d’abord, débarrassez votre table des objets ;
  • Ensuite, saisissez 4 ou 5 objets de petites tailles et observez-les pendants plusieurs minutes ;
  • Par la suite, fermez les yeux quelques instants ;
  • Visualisez la table, ainsi que les objets ;
  • Toujours les yeux fermés, supprimez mentalement l’un de ces objets.

Le but est de renouveler l’expérience jusque plus aucun objet ne soit sur la table. Pour rajouter de la difficulté à l’exercice, rajoutez de nouveaux objets sur la table. Cet exercice de visualisation permet d’améliorer d’une part les capacités de la mémoire visuelle, et d’une autre, la concentration.

Les mécanismes de la mémoire

Globalement, la mémoire joue un rôle prépondérant dans la vie d’un être humain. Ses principales fonctions consistent à intégrer, à conserver et à restituer les informations. Plus encore, la mémoire a le pouvoir de nous faire interagir avec l’environnement qui nous entoure. Les souvenirs et la capacité de conserver les infos sont essentiels au cours d’une vie. Par définition, la mémoire est la base de l’identité de chaque individu sur Terre.

Les différents types de mémoire

Les scientifiques ont identifié cinq systèmes interconnectés qui composent la mémoire. Chacun de ces systèmes implique des réseaux neuronaux différents :

  • La mémoire de travail : celle-ci est définie à court terme. Il s’agit de l’élément principal du réseau ;
  • La mémoire sémantique ainsi que la mémoire épisodique sont deux systèmes de représentation consciente à long terme ;
  • La mémoire procédurale est celle qui à l’origine des automatismes inconscients ; 
  • La mémoire perceptive s’associe aux modalités sensorielles. 

Globalement, les mémoires sont souvent désignées sous le terme générique de mémoire à long terme. Quant aux mémoires explicites, qui sont sous formes épisodiques et sémantiques, celles-ci se démarquent des mémoires implicites qui sont plutôt procédurales et perceptives.

Cinq types de mémoire

À ce jour, les scientifiques ont identifié cinq types de mémoires différentes qui sont les suivantes :

1 : la mémoire de travail

Souvent appelée mémoire à court terme, la mémoire de travail incarne la mémoire du présent. Elle permet de retenir des informations quand un individu réalise une tâche ou une activité. Utilisé en permanence, ce type de mémoire permet de retenir un numéro de téléphone. D’autre part, celle-ci permet de suivre une discussion.

2 : la mémoire sémantique

La mémoire sémantique englobe l’ensemble des connaissances qui font partie intégrante de notre identité. Ce type de mémoire se développe tout au long d’une vie. Celle-ci change au fil des années. Elle concerne à la fois l’apprentissage et la mémorisation des savoirs génériques. La mémoire sémantique comprend notamment les concepts individuels qui concernent les lieux ou les personnes.

3 : la mémoire épisodique

La mémoire épisodique découle des événements qui se déroule au quotidien. Son rôle principal est de nous situer dans l’espace et dans le temps. Cette dernière joue également un rôle sur notre capacité à se projeter dans le futur. Quand un individu raconte un souvenir récent ou se projette dans le futur plus ou moins proche, la mémoire épisodique est sollicitée.

4 : la mémoire procédurale

La mémoire procédurale concerne les automatismes. Celle-ci est indispensable dans la vie de tous les jours. Que ce soit pour marcher, conduire ou apprendre de nouveaux savoirs, elle permet de conserver les informations apprises. En général, ce type de mémoire est particulièrement utilisé par les sportifs ou les artistes. Cet automatisme est inné et se passe inconsciemment. En somme, la mémoire procédurale permet de parfaire ses connaissances.

5 : La mémoire perceptive

La plupart du temps, la mémoire perceptive se nourrit des sens d’un individu. Cette dernière permet de mémoriser des images et des bruits. Sans elle, il serait impossible de se souvenir des visages, des voix ou des lieux. Au-delà de mémoriser les choses de la vie, la mémoire perspective permet notamment de faire plusieurs choses ou activités à la fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D’après les professionnels de la santé, la mémoire serait semblable à un muscle. Pour l’améliorer, il faut l’entraîner. Celle-ci permet d’apprendre et de retenir les choses au cours d’une vie. Quelques exercices permettent d’entraîner sa mémoire, et même, de l’optimiser. Découvrez quelques exercices de mémorisation. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *