Pièces avec chapeau étudiant

Que vous soyez un étudiant souhaitant arrondir ses fins de mois, s’offrir des loisirs, ou tout simplement gagner en expérience, travailler en parallèle de vos études paraît être une bonne idée. Cependant, combiner les deux n’est pas forcément évident. Avant de se lancer dans la recherche d’emploi, il est toujours intéressant de se renseigner sur les aides disponibles pour les étudiants (APL, Bourse…). Si c’est déjà le cas, et que malgré ça, votre motivation de travailler perdure, alors, trouver un travail à temps partiel n’est plus qu’une question de temps !

Quel type de contrat étudiant choisir ?

46% des étudiants ont un emploi en même temps que leurs études. Les trois quarts estiment qu’exercer une activité rémunérée leur permet d’améliorer leur niveau de vie, d’assurer leur indépendance, mais aussi d’acquérir de l’expérience. Que ce soit sur le type de contrat étudiant qui vous convient, sur les métiers qui embauchent des jeunes, et même sur nos conseils pour arriver à concilier au mieux travail et études, après la lecture de cet article, vous repartirez clés en main, prêt à décrocher votre job étudiant !

Il faut savoir qu’il n’existe pas de contrat de travail spécifique aux étudiants. Le contrat étudiant est une simplification pour exprimer un CDD ou un CDI intérimaire. Comme tout salarié, l’étudiant est soumis à un contrat de travail ainsi qu’à ses obligations. Il faut tout de même rappeler qu’il est interdit, pour les mineurs de moins de 16 ans, d’établir un contrat de travail. Pour les mineurs de 16 et 18 ans, il est également interdit d’exercer des activités rémunérées de nuits, pénibles ou dangereuses. Trois types de contrats de travail existent pour les étudiants.

Le contrat à durée déterminée CDD

Comme son nom l’indique, le CDD est un contrat avec une date de fin connue. Celle-ci est précisée dans le contrat de travail. Il est très utile pour des périodes de travail courtes, par exemple, lors de vacances scolaires. Dans la plupart des cas, la contraction d’un CDD est justifiée par :

  • Un pic provisoire d’activité de l’entreprise, souvent saisonnier, dans des stations balnéaires, stations de ski ;
  • Un salarié à remplacer, de manière provisoire.

Le CDD est intéressant dans le sens où il est facile à trouver et intéressant pour gagner de l’argent sur une courte période. Cependant, il rémunère moins qu’un CDI Intérim, car il ne propose pas d’indemnité de précarité de fin de contrat, équivalent à 10% de la rémunération totale.

Le contrat à durée indéterminée CDI

Le CDI classique n’est que très peu utilisé par les étudiants à cause de sa flexibilité réduite. L’avantage de ce type de contrat réside dans sa durée. Effectivement, le CDI n’a pas de date limite. Le contrat prend fin lorsque l’une des deux parties prenantes décide de le rompre par démission, licenciement, ou rupture conventionnelle.

Le contrat à durée indéterminée en intérimaire (CDI intérim)

Sous forme de missions récurrentes ou non, l’intérim est un bon moyen de se faire de l’argent de manière fréquente. De plus, il permet deux indemnités. Une indemnité de fin de mission équivalente à 10% du salaire brut perçu, et une autre indemnité congés payés supérieure ou égale à 10% de la rémunération totale.
Une bonne alternative pour ceux qui veulent travailler les weekends ou sur des demi-journées.

À NOTER

Si vous souhaitez bénéficier d’aménagement dans le déroulement de vos études, il est possible pour certains étudiants de demander un RSE. Le RSE signifie régime spécial d’études, et propose aux étudiants salariés d’au moins 10h/semaine en moyenne certains arrangements pour concilier travail et études. Ces arrangements peuvent porter sur l’emploi du temps, les éventuelles dispenses, la priorité du choix des TD/TP et enfin la favorisation du contrôle finale au contrôle continu.

Où trouver son job étudiant ?

Tous les secteurs recrutent des étudiants. Cependant, il existe certains domaines à privilégier, qui embauchent beaucoup de jeunes à temps partiel.

Soutien scolaire

Donner des cours particuliers s’avère particulièrement intéressant si vous souhaitez travailler, mais que vous ne disposez pas d’un temps libre suffisant pour postuler à un emploi nécessitant plus d’une quinzaine d’heures de disponibilité par semaine.

En moyenne, le soutien scolaire s’effectue deux à trois fois par semaine sur des séances d’une à deux heures.

De plus, les rémunérations sont souvent hautes. Plus la compétence que vous mettez en avant est rare (langues étrangères, haut niveau dans une matière…), plus les tarifs seront élevés. Des tarifs pouvant atteindre une trentaine d’euros l’heure !

Restauration rapide

Le secteur de la restauration rapide ne fait pas rêver à première vue. Pourtant, il permet d’en apprendre beaucoup. Que ce soit de gérer le stress ou de prioriser les tâches, l’environnement des fast-foods vous fera comprendre l’importance de respirer et de rester calme pour être performant. Vous verrez que vous serrez toujours en mouvement, ce qui est certes fatigant, mais qui fait passer le temps très rapidement.
Petit bémol, les salaires sont souvent bas dans ce domaine.

À NOTER

Veillez à acheter une paire de chaussures confortables avec de bonnes semelles. Le travail en restauration rapide peut causer des douleurs au niveau des pieds si vous ne disposez pas d’un bon équipement.

Coursier

Si vous êtes passionné de vélo et aimez travailler au grand air, alors ne vous posez pas plus de questions et foncez. Le métier de coursier propose une flexibilité énorme tout en ayant une bonne rémunération. De nombreuses entreprises telles qu’Uber Eat, Deliveroo ou Just Eat embauchent des coursiers à vélo.

Grande distribution

Les contrats proposés en grande distribution sont généralement de 10 à 20 heures par semaine. Il y a une multitude de postes à pourvoir selon les préférences de chacun dans les grands magasins. De la mise en rayon pour les plus sportifs, à préparateur de commande en passant par la caisse pour les mordues de chiffres, dans la grande distribution, vous trouverez chaussure à votre pied.

Les plateformes pour trouver un emploi étudiant

Maintenant que vous savez quel type de contrat vous convient, et dans quel domaine, il est temps de savoir ou trouver son emploi tant désiré. Pour cela, il existe un grand nombre de sites et d’applications proposant une mise en relation d’entreprise à particulier ou de particulier à particulier.

Entreprise à particulier

  • StudentJob, regorge d’offres d’emplois pour étudiants. Les plus de ce site internet sont sa CVthèque ainsi que la possibilité de mettre en place une campagne d’e-mailing pour cibler ses futurs recruteurs.
  • MyJobGlasses est une plateforme web permettant aux étudiants de rencontrer physiquement des professionnels lors de rendez-vous. Permettant ainsi une expansion du réseau, ou une embauche.

Particulier à particulier

  • Jobijoba est leadeur de la recherche d’emploi entre particuliers. Ils proposent sur leur site une multitude de petits boulots. Souvent sous la forme de missions à la journée ou à l’heure, vous pourrez filtrer les annonces selon vos préférences.
  • Gens de Confiance est un service mettant en relation des particuliers. La spécialité de ce site se situe dans son inscription. En effet, il est nécessaire d’être parrainé pour accéder aux annonces de cette plateforme. Des tarifs plus élevés, des services sécurisés avec des gens de confiance, c’est la promesse de ce site.

À NOTER

Toutes ces plateformes fonctionnent très bien, mais il ne faut pas oublier l’intemporel bouche-à-oreille qui vous aidera peut-être !

Les points clés de la gestion des études et du travail partiel

Une fois embauché, le plus dur reste à faire. Il n’est pas simple de gérer la combinaison des études et d’un emploi. Il ne faut pas prendre à la légère la conjugaison des deux. Pour s’y adapter au mieux, voici quelques conseils qui vous aideront à garder le cap.

Apprendre à s’organiser

L’organisation est essentielle pour adopter un rythme de vie saine. Il est plus que nécessaire de la travailler. Plusieurs techniques existent pour l’améliorer. Faire un planning est utile afin de ne pas déborder de stress ou au contraire pour ne pas se laisser aller. Le plus simple est de mettre en place une routine pour ne pas s’y perdre.

Ne pas négliger le sommeil

Souvent, les étudiants négligent les temps de sommeil au profit des révisions. Ce n’est malheureusement pas une bonne habitude à prendre. Le corps et le cerveau ont besoin de repos pour être plus performants le lendemain. Il faut en moyenne 8 heures de sommeil, mais les besoins de chacun diffèrent. Le principal est d’instaurer un rythme régulier. Et si le sommeil manque, les siestes peuvent être très efficaces, 20 minutes suffisent !

Apprendre à faire des sacrifices

Le fait de combiner travail et étude amène forcément à faire des choix. Il n’y a que 24 heures dans une journée et 7 jours dans la semaine. Apprendre à faire des sacrifices, ou en tout cas, à prioriser ses choix devient nécessaire. Pour se faire, il faut mettre de côté les activités n’apportant rien de primordial, ou les passer au second plan.

Comme promis, vous avez maintenant toutes les cartes en mains, pour vous lancer à la recherche de votre job étudiant tant attendu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *