Femme avec une valise

L’envie de changer de métier, d’acquérir de nouvelles connaissances ou le désir de se lancer dans une reconversion professionnelle, conduit certains d’entre nous à suivre une formation pour se spécialiser dans un secteur d’activité particulier. En revanche, les frais liés aux formations professionnalisantes peuvent être très élevés. Dans certains cas, l’organisme public « Pôle Emploi » peut aider les personnes à financer leur formation.

Pourquoi faire une formation ?

Avant de se rapprocher de Pôle emploi ou d’autres organismes pour obtenir des aides, il est important de bien choisir sa formation, afin d’aboutir au projet initial de reconversion professionnelle. Au-delà du choix du cursus, il est également essentiel de s’orienter dans un domaine d’activité porteur d’emploi. Que ce soit pour changer de métier ou pour élargir ses connaissances, les formations permettent d’ouvrir le champ des possibles. Découvrez les avantages d’une formation.

Élargir ses qualifications

Globalement, une formation permet d’enrichir son CV en termes de qualifications et de compétences. La grande majorité des métiers dépendent d’une entreprise, dont l’évolution change sans cesse. Ainsi, pour être opérationnel, il est parfois nécessaire d’acquérir de nouvelles connaissances pour se démarquer des autres candidats pour un poste de travail.

Que ce soit pour un couvreur ou pour une secrétaire, les formations permettent d’apprendre les derniers savoirs dans les secteurs d’activités porteurs d’emploi. En élargissant ses compétences, cela permettra d’une part de gagner une certaine confiance en soi, mais aussi, de se démarquer des autres. Dans ce genre de situation, il est possible d’être soutenu financièrement par Pôle Emploi, ainsi que par les dispositifs OPCA prévus à cet effet.

Se lancer dans un nouveau métier

Une formation professionnalisante permet notamment d’apprendre un nouveau métier. Lorsqu’un secteur d’activité est bouché, il est possible de changer totalement de branche pour trouver un travail par la suite. Néanmoins, se réorienter est un décision importante qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère. Pour aider les personnes qui souhaitent débuter une reconversion professionnelle, plusieurs dispositifs sont proposés en France.

Aujourd’hui, il existe des formations en alternance qui permettent de jongler entre des périodes dans l’entreprise et des périodes de formation. Ce type de formation peut s’établir via différents contrats tels que le contrat d’apprentissage, de professionnalisation ou d’intérim. Dans le cas d’une formation à temps plein, il est aussi possible d’obtenir de l’aide de la part de Pôle Emploi, des OCPA ou de la région habitée.

Tout au long du parcours professionnalisant, des cours seront dispensés pour élargir ses connaissances et acquérir de nouveaux savoirs. En parallèle, les stages pratiques sont directement effectués en entreprise. Afin d’aiguiller les candidats, une liste de diplômes répertoriés sont accessibles par le biais du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Obtenir le VAE

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) offre la possibilité de faire valoir son expérience, par un diplôme, un titre ou encore un certificat. L’objectif principal est de permettre aux candidats d’augmenter leurs chances d’être embauchés dans un secteur d’activité particulier. Dans ce cadre, il faudra disposer d’au moins un an minimum d’expérience dans la branche dans laquelle la qualification officielle sera réalisée.

Ce processus s’applique pour les salariés, les non salariés, les bénévoles, les volontaires ou les élus. Dans le cas de l’obtention partielle de certaines compétences, il est possible de suivre une formation pour garantir l’octroi de la totalité de la certification. Pour bien saisir toutes les démarches à suivre, il est vivement conseillé de se rapprocher d’un conseiller Pôle emploi.

Comment se réorienter dans un nouveau domaine d’activité ?

L’idée de s’orienter vers un secteur d’activité peut être particulièrement motivant. Mais avant de se lancer tête baissée dans une formation, il est nécessaire de pendre en considération quelques aspects et de se poser plusieurs questions :

  • La formation conduit-elle à un diplôme reconnu ?
  • Quelles sont les différentes alternatives pour y parvenir ?
  • Il y a-t-il des pré-requis pour accéder à la formation ?
  • Comment financer la formation ?

Conjuguer formation et vie personnelle

Avant de choisir une formation, il est très important d’évaluer sa situation personnelle. Avant de débuter une formation, il est donc important d’analyser attentivement différents critères, qui sont les suivants : les transports, les horaires, la rémunération et le rythme de la formation.

S’adapter aux recruteurs

Les demandeurs d’emploi le savent. Certains postes de travail sont très sollicités. Il y a donc plus de demandes que d’offres. Ainsi, pour se démarquer des autres candidats, une formation peut permettre de trouver un emploi durable. Les nouvelles compétences doivent vous permettre de se différencier des autres candidats.

Les différents types d’aides financières

Une fois que la formation est terminée, un document attestant les compétences acquises sera délivré. Retrouvez les différents types de certifications. Pour pouvoir bénéficier des aides de Pôle Emploi pour couvrir les coûts d’une formation d’apprentissage, il faudra pendre rendez-vous avec un conseiller de l’organisme. Le projet de formation devra obligatoirement être validé pour être financé.

L’AFC

L’Action de Formation Conventionnée par Pôle Emploi (AFC) permet de simplifier le retour à l’emploi. Il s’agit d’une aide destinée à tous les demandeurs d’emploi qui ont besoin d’acquérir des compétences exigées pour certains postes. Pour obtenir ces aides, un conseiller Pôle Emploi déterminera les besoins du candidat.

Lors de l’entretien, le conseillera aidera le postulant à remplir les formulaires requis pour accéder à une formation d’apprentissage. Pendant cette période d’apprentissage, l’AREF (appelé aussi allocation de recherche d’emploi en formation) pourra être reversée, sous réserves de quelques conditions. Dans d’autres cas, la RFPE (rémunération de formation Pôle emploi) pourra être reversée aux chômeurs non indemnisés.

Le CPF

Le Compte Personnel de Formation (CPF) n’est pas considéré comme une aide financière de Pôle emploi. Il s’agit d’un cumul de droits obtenus pendant les périodes de travail. En revanche, pour pourvoir bénéficier des aides financières de Pôle Emploi, il faudra mobiliser dans un premier temps le compte CPF. Pour consulter le solde disponible, il faudra tout d’abord se rendre sur un compte de formation via le numéro de sécurité sociale. Le montant CPF devrait s’afficher. Si le montant est insuffisant pour financer l’intégralité de la formation, des aides de Pôle Emploi pourront être reversées.

L’AIF

Dans le cas où les autres organismes de financements ne sont pas suffisants pour couvrir les frais de la formation, il est possible d’avoir recours aux aides de Pôle Emploi pour pouvoir bénéficier de l’Aide individuelle à la formation (AIF). Cette dernière est destinée aux demandeurs d’emploi ou aux personnes en accompagnement CRP/CTP ou CSP.

Le POEI

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle (POEI) est accessible sous réserves de quelques conditions. Pour obtenir ce type d’aides, il faut être demandeur d’emploi et n’avoir reçu q’une proposition d’embauche (CDD, contrat pro ou d’apprentissage de 12 mois minimum ou CDI) qui requiert une formation pour acquérir des connaissances indispensables au poste. Il faudra passer par un opérateur de compétences (OPCO). Pôle Emploi pourra prendre en charge jusqu’à 400 heures de formation, soit à temps plein, soit à temps partiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *