Femme qui étudie

Chaque année, de nombreux étudiants débutent leurs études supérieures… Pour finalement abandonner quelques mois plus tard ! Les raisons qui poussent ces jeunes à arrêter leurs études en cours d’année peuvent être nombreuses : opportunité professionnelle, examens ratés, études qui ne correspondent pas… Si l’étudiant arrête ses études, l’étudiant n’est plus “étudiant”… Et cela a des conséquences ! Vous vous demandez quels sont les répercussions sur la mutuelle, les allocations familiales ou la bourse ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Le temps de la réflexion

Problèmes de santé, erreur d’orientation, opportunité professionnelle… Les raisons qui poussent les étudiants à abandonner leurs études en cours d’année peuvent être nombreuses. En effet, chaque année, de nombreux jeunes décident d’arrêter sans même attendre la fin du premier semestre. Mais attention, avant de tout quitter, il est important de bien réfléchir à cette décision. Si vous êtes dans ce cas de figure et que vous pensez ne pas avoir choisi le bon cursus, il est important de vous poser les bonnes questions. En effet, si vous désirez mettre un terme à l’année en cours sans savoir vers quoi vous réorienter, il est alors préférable de terminer l’année… Même si cette voie ne vous correspond pas. Pourquoi ? Car il est parfois possible de se réorienter en intégrant directement une deuxième année dans un autre cursus, c’est ce qu’on appelle une “passerelle”. Cela vous permettra donc de mieux rebondir l’année suivante.

Ne pas agir sur un coup de tête est très important. Prenez donc le temps de la réflexion afin d’évaluer si cette option est vraiment la bonne. Qu’allez-vous faire durant les prochains mois ? Travail, stage, service civique, séjour à l’étranger…. Les possibilités sont nombreuses ! Essayez d’établir un plan d’attaque avant de tout stopper ! Si vous désirez changer de voie, car les études actuelles ne vous correspondent pas, n’hésitez pas à rencontrer un conseiller d’orientation. Ce dernier pourra vous aider et vous guider. Enfin, il faut savoir qu’arrêter vos études en cours d’année peut avoir des conséquences sur votre mutuelle, votre bourse ou votre job étudiant… Vous vous demandez quelles seront les conséquences ? C’est ce que nous allons découvrir.

Arrêter ses études en cours d’année : les différentes conséquences

Sur la bourse d’études

Si vous décidez d’arrêter votre scolarité en cours d’année et que vous êtes bénéficiaire d’une bourse, vous devez impérativement le signaler au CROUS de l’académie dont vous dépendez. Dans ce cas de figure, les prochains versements seront stoppés et vous ne pourrez plus bénéficier de la bourse. Selon votre situation sociale, vous pourrez également être tenu de rembourser les versements déjà effectués. Cependant, il est possible d’être exonéré. En effet, dans certains cas bien précis, il est bien possible de conserver la bourse, notamment pour des raisons médicales.

Sur la sécurité sociale et la mutuelle

Depuis la rentrée 2019, tous les étudiants sont obligatoirement rattachés à une caisse d’assurance maladie. Ainsi, si vous décidez d’interrompre vos études en cours d’année, vous devez simplement contacter la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence pour l’informer de votre changement de situation.

Pour éviter un reste à charge trop important, les étudiants souscrivent également à une mutuelle. Si vous êtes pris en charge par la complémentaire santé de vos parents, vous n’avez rien à faire. Si vous avez souscrit à une mutuelle étudiante, vérifiez les termes du contrat. Dans la plupart des cas, vous continuerez de pouvoir bénéficier de la mutuelle jusqu’à la rentrée suivante.

Sur le job étudiant

Vous décidez d’arrêter votre année en cours et vous avez un job étudiant ? Pas de panique. Il faut savoir qu’en France, il n’existe pas de “contrat étudiant” spécifique. Qu’est-ce que cela signifie ? Que sous le terme “contrat étudiant”, vous avez forcément signé un CDD ou un CDI. Les contrats étudiants sont simplement qualifiés de cette façon car ces derniers s’adaptent souvent à l’emploi du temps des étudiants. Ainsi, si vous stoppez vos études en cours d’année, vous pouvez tout à fait continuer votre job étudiant. Si vous désirez mettre votre temps libre à profit en travaillant plus, vous devrez alors en parler avec votre employeur.

Sur le prêt étudiant

Les frais de scolarité ont un coût. Pour financer leurs études supérieures, les étudiants peuvent souscrire à un prêt étudiant. Il s’agit d’un crédit à la consommation qui possède une particularité… En effet, le prêt étudiant est un crédit à remboursement différé. L’étudiant commence à rembourser son prêt à la fin de ses études. Que se passe-t-il si vous avez souscrit un prêt étudiant et que vous désirez stopper votre année en cours ? Le prêt devra tout de même être remboursé à la date prévue par l’échéancier. Si vous reprenez des études l’année suivante, vous pourrez décaler la date prévue initialement sur l’échéancier. De façon générale, vous devez contacter votre banque pour revoir les conditions du prêt. Les banques n’ont pas toutes la même façon de procéder et les conditions peuvent varier d’un établissement à un autre !

Sur les APL

Si vous êtes étudiant et que vous avez dû quitter le foyer familial pour poursuivre vos études, vous louez peut-être un appartement. Dans ce cas, vous avez peut-être droit aux APL (Aide Personnalisée au Logement). Mais que se passe t’il si vous décidez d’interrompre votre année en cours de route ? Tout dépend si vous conservez ou non votre logement ! En effet, l’APL n’est pas une aide exclusivement réservée aux étudiants. Ainsi, vous continuerez de percevoir cette aide si votre situation correspond toujours aux conditions d’attribution, à savoir : vos ressources, la valeur de votre patrimoine, le nombre de personnes à charge et bien évidemment, le montant de votre loyer.

Comme vous l’aurez compris, arrêter ses études en cours d’année entraîne certaines conséquences. Avant de prendre cette décision, il est très important de peser le pour et le contre. Prenez le temps de réfléchir à la situation et parlez-en avec vos parents et vos amis ! Bien évidemment, si le cursus choisi n’est vraiment pas fait pour vous et que vous subissez trop de pression, il vaut mieux arrêter avant que cela se répercute sur votre santé mentale. Enfin, si vous décidez finalement d’arrêter votre année, pensez à bien réaliser les différentes démarches administratives dans les meilleurs délais !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *