Un préalable : trouver un locataire

C’est ce qui est le plus difficile, car partager sa vie au quotidien est assez compliqué pour certains. Il faut ainsi penser à trouver le bon colocataire que ce soit votre ami ou un inconnu. Le plus dur, ce sera de trouver quelqu’un avec qui vous vous entendez bien.

Illustration_tout-etudiant.jpg Adhérez-vous au principe de solidarité ?

C’est une question importante à laquelle il faudra répondre avant de vous lancer dans la colocation. En effet, lorsque vous vous installerez dans une colocation, on peut vous proposer un principe de colocation, notamment concernant le versement de la cotisation de l’assurance habitation étudiant et du paiement du loyer. Ceci peut avoir de lourdes conséquences si vous l’acceptez. Ainsi, pour éviter certains conflits, chaque locataire doit présenter une caution solidaire.

Quel bail de location choisir ?

Pour officialiser la colocation, le propriétaire et les locataires peuvent choisir de signer un bail commun ou individuel qui peut être bien différent. La plupart du temps, ce document définit la durée du bail, la durée du contrat, le montant du loyer hors charges, la description du lieu et des usages et les obligations du bailleur et le montant du dépôt de garantie. Aussi, vous devrez toujours présenter au moins une fois par an une attestation d’assurance habitation étudiant.

Envisager le départ d’un colocataire

Durant le bail de colocation, les colocataires peuvent ne pas résider ensemble pendant toute l’année. Ainsi, il est préférable de définir les dates de départ de chacun à l’avance afin de permettre à l’autre de trouver quelqu’un qui va le remplacer rapidement histoire d’amortir les frais.